mardi 31 mai 2016

[Inspi] Coups de coeur de Mai

On aurait aimé suivre le dicton "En Mai fait ce qu'il te plait" sous un joli soleil enthousiasmant, mais le temps en a décidé autrement. Heureusement, la grisaille permanente de ces derniers mois n'a pas entamé la créativité de mes abonnés Hellocoton, qui nous ont proposé encore pleins de belles idées printanières.

J'ai aimé la douceur des petits yeux dormeur de Fafaille Studio // On se perd pour un gouter dans la jungle de Mademoiselle M // On fabrique des diamants origami avec Nelly Glassmann // J'ai adoré la buanderie à pois de So happy to see you // Découvrez l'incroyable poire meringuée de Mes gougères aux épinards // Accueillez vos invités avec le paillasson chat de I do it myself.

J'ai adoré l'article de Eloely sur le Street Art présenté aux enfants // On se coud une pochette pour crochet avec Bonnie Parker // On pique les bonnes idées déco pour organiser son coin couture de Mon carnet déco // On fait un cadre photo avec Lilikus // On fait le plein de vitamines avec Petit em // Et on repart pour un nouveau mois avec le calendrier de La vie en plus joli.

jeudi 26 mai 2016

[DIY] Faire son photobooth

Pour notre mariage, nous n'avons pas fait très original, nous aussi nous voulions un coin photobooth. Le photobooth permet d'inciter ses invités à prendre pleins de photos cools et pas figées. Pour cela, il nous fallait des polaroids que tout le monde voudrait essayer: un neuf, l'Instax Mini de Fuji et un ancien, mon Polaroid 600. Mais il nous fallait aussi des accessoires. J'avais regardé sur internet, trouvé des choses sympathiques mais plutôt chères pour ce que c'est. Du coup, je me suis dit que de les faire moi même serai plus simple et surtout plus personnalisé.

Pour ce DIY, il vous faut:
* des feuilles Canson
* des piques à brochette
* des ciseaux, crayons, feutres, de la colle
* du papier abrasif
* un pistolet de colle chaude


J'ai commencé par les classiques moustaches! C'était un incontournable, puisque mon époux est un fana de moustache et de barbe. Pour cela rien de plus simple, j'ai sorti mes emporte pièces Moustache, et j'ai tracé sur une feuille Canson noire les contours. Si on a pas cela chez soi, on peut tout bêtement les dessiner ou si on est pas doué, on peut imprimer des images trouvées sur moteur de recherche et s'en servir de patron. Ensuite, on sort des piques à brochette, on ponce la pointe pour pas blesser vos invités et avec un pistolet de colle chaud, on fixe les moustaches dessus.

On peut faire un peu plus compliqué, en formant des bouches, des museaux de dinosaure ou des têtes de Tortue Ninja. Pour cela, découpez chaque élément dans une couleur puis, collez les ensemble. Si vous n'êtes pas très à l'aise en dessin, vous pouvez chercher dans google image des masques pour enfant, les imprimer à taille réelle et les découpez (élément par élément: les dents, la langue, les lèvres, etc) et les utilisez comme patron. Et comme pour les moustaches, on colle tous ça sur un pique à brochette à la colle chaude.

Sur le même modèle que les moustaches, vous trouverez facilement des modèles de lunettes sur les moteurs de recherche, et vous n'aurez plus qu'à les découpez dans des feuilles Canson de couleurs différentes. Sortez vos crayons, vos feutres et personnalisez les! Et il n'y a pas que les moustaches dans la vie, on peut aussi faire des barbes! Vos invités pourront donc mélanger, associer différents accessoires. Pour nous, ce coin photobooth a très bien fonctionné. Je ne vous montrerai pas de photos, ce qui s'est passé ce jour là doit rester entre nous... certains se reconnaitront...




mardi 24 mai 2016

[Lifestyle] Morceaux de vie #45

A chaque début de saison des vide greniers, le dilemme revient: on a plus de place, qu'est ce qu'on garde ou pas...


La dernière fois, je vous avais montré une partie de la devanture de notre fleuriste, en voici un autre morceau.


L'autre dimanche, nous étions en vide grenier (pour changer) et c'était un nid à street art!


On y a d'ailleurs trouvé ceci, une applique en forme de main, très Cocteau, non?

lundi 23 mai 2016

[Divers] Il y a un an #14

Il y a un an, je relookais mon meuble acidulé, on célébrait le printemps avec le Papillon voyageur et je trouvais une boite à outil des plus cools sur le bord de la route.


Je donnais une seconde chance à de vieilles chaises, je customisais une pochette My little box et je me lançais dans les graines prêtes à planter, un petit essai secret en vue de notre mariage ;)

jeudi 19 mai 2016

[Déco] Ma petite table d'appoint 50's

Vous souvenez vous de cette petite table d'appoint chinée il y a quelques temps? J'avais eu un coup de cœur en la repérant lors du premier vide grenier de la saison, cachée sous des montagnes de boites et de bijoux fantaisies. Mais elle avait été repeinte très maladroitement dans un blanc cassé très fade et abimé à plusieurs endroits.

J'ai commencé par poncer les deux plateaux, puis j'ai gratté les taches de peinture sur les pieds (oui, l'ancien proprio n'était pas très doué). J'ai peint le plateau supérieur en blanc et le plateau inférieur en bleu caraïbe, pour répondre aux autres meubles du salon dans ces teintes, comme les chaises rétro ou le meuble 50's, sans parler de toutes les touches de couleur sur mes pots de plantes ou ma serre à piment. J'ai ensuite revernis les pieds, que j'avais préalablement poncés. J'ai également vernis les plateaux pour les protéger comme je compte poser des plantes dessus.

Avec son nouveau look, je l'aime encore plus. J'adore ses plateaux en forme de boomerang, ces pieds tripode et son double plateau très pratique. Il va encore falloir que je fasse un peu le tri pour lui trouver la place idéale dans notre pièce à vivre. Ah cruelle dilemme de chineuse!

http://www.hellocoton.fr/mapage/pin-k-up


mardi 17 mai 2016

[Voyage] Lisboa, Architecture & Azulejos

Lors de mon week end entre copines à Lisbonne, j'ai pris de très nombreuses photos. Je ne pouvais pas toutes les mettre dans mon précédent article, de peur de vous étouffer avec. J'ai donc décidé de faire un article spécial pour mes photos sur l'architecture et les Azulejos de cette charmante ville, très riche en détail et recoin insolite.


Collection de portes


La nature reprend ses droits sur et dans les façades, sur les toits. Les Azulejos décorent les façades mais aussi les pots de fleurs. Même les portes sont pleines de charme. Des bâtiments de style plus ancien côtoient des édifices plus récents, on retrouve même un peu d'Art Nouveau. Chaque petite ruelle est remplie de détails plus charmants les uns que les autres. Il ne faut surtout pas hésiter à se perdre, à suivre son instinct, vous tomberez toujours sur une petite merveille inattendue.


Collection d'azulejos bleus


 Collection d'azulejos en bleu et jaune


De l'Art Nouveau sur la façade d'un peep show...
http://www.hellocoton.fr/mapage/pin-k-up


lundi 16 mai 2016

[Miam] Dip de Lentilles corail

Après mon dernier post de morceaux de vie, plusieurs lectrices m'ont demandé la recette de ce dip de lentilles corail. Comme c'est un délice, je ne pouvais garder cette recette pour moi. Cette dernière vient de l'excellent livre Vegan de Marie Laforêt. J'ai juste mis les épices que je préfère plutôt que la cardamome et la sauce épicée prévues initialement, ainsi qu'une gousse d'ail parce qu'on adore ça par ici.



Ingrédients:
* 100g de lentilles corail cuites
* 4 c à s de lait de coco
* 2 c à c de tahin (purée de sésame)
* 1 c à c de jus de citron
* Des épices 
* 1 gousse d'ail


Verser tous les ingrédients dans le bol mixeur et mixer pour obtenir une crème lisse. Assaisonner selon votre goût avec des épices, ici c'est curry de belle maman et gingembre. Se conserve 48 heures au frais.



jeudi 12 mai 2016

[Mariage] Ma robe de mariée cousue main

Le choix de la robe de mariée est un choix très complexe. Entre ce que l'on aime, ce que l'on voudrait et ce qu'il nous va, pas facile de savoir quoi choisir. Une chose était certaine, je voulais la coudre moi même. Je voulais qu'elle me ressemble, qu'elle soit à l'image de notre mariage, simple et sans chichi. Sur ma robe, il n'y aurait ni froufrous, ni jupons, ni traine ... Une révélation m'est tombé dessus, lorsque j'ai feuilleté mes livres couture. Comme toujours, c'est dans le livre Petits hauts tout simples, de Christine Palmaccio aux éditions Dessain et Tolra, (meilleur investissement couture de tous les temps) que j'ai trouvé mon bonheur. Une robe toute simple, un joli décolté, une coupe droite, plutôt courte, elle serait elle, ma robe de mariée.


J'ai alors fait un essai, en réalisant la version haut, que vous avez donc vu l'été dernier: le haut graphique. Cet essai m'a permis de voir quelles étaient les difficultés, les choses à prendre en compte, les détails, les modifications, etc. Venait ensuite, le choix du tissu. Et là, heureusement que ma meilleure copine (et donc témoin) était là pour m'aider à choisir. J'ai, en effet, profité qu'elle soit encore sur le territoire français (elle partait quelques semaines plus tard s'expatrier au Perou) pour faire une virée au marché Saint Pierre. Tant de choix, tant de possibilité. J'ai été dépassé. Mais ses conseils m'ont permis d'y voir plus clair. J'ai donc jeté mon dévolu sur un tissu coton blanc à motif végétal ton sur ton et un voilage plumeti assorti.


J'ai commencé à coudre ma robe seulement en Février. Mais connaissant les embuches grâce à mon test, je l'avais fini en deux après midi. Je me suis permise de faire un empiècement en voilage plumeti dans le dos, dans la continuité du décolté. J'ai aussi cousu deux poches invisibles sur les côtés (tellement pratique! Toutes les robes de mariées devraient avoir des poches). Elle est loin d'être parfaite du point de vue couture, mais à mes yeux, elle est la robe idéale, celle que j'avais en tête, celle dans laquelle je voulais me marier.


Pour le reste de ma tenue, j'ai glané pendant un an, les éléments que j'avais imaginé pour aller avec ma robe de mariée. La couronne a été faite par Lola White, une créatrice polonaise. La couronne est magnifique, elle est arrivé vite après ma commande, elle a tenu sur ma tête toute la journée et la soirée. J'ai aimé son rendu, plutôt bluffant pour des fleurs factices et le fait qu'elle vienne de Pologne était un clin d'oeil aux origines de ma maman. Les gants ont été chinés l'été dernier en vide grenier. Je pense que ce sont les gants d'une communiante, vu la petite taille, ils étaient donc parfaits pour mes petites mimines. Les chaussures sont un clin d'oeil à mon papa, qui s'est marié avec des chaussures rouges flash. 

Comme nous ne voulions pas des tenues trop guindées, nous avons intégré du jean à nos tenues, une veste en jean pour moi, un pantalon pour lui. Mon époux portait une veste en tweed dénichée en friperie, une chemise bleu marine motif Seigaiha, des chaussures sans cuir animal et un nœud papillon que je lui avait cousu dans le même tissu que ma robe, et dont je vous reparlerai prochainement.

mercredi 11 mai 2016

[Lifestyle] Morceaux de vie #44

La jolie déco devant la fleuriste de notre mariage.

En ce moment, je fais plein de dips pour les apéros entre copains ou en famille. Celui là, c'était lentilles corail, lait de coco, curry, gingembre, ail.

Mes employeurs nous ont fait un cadeau de mariage des plus ravissants!

lundi 9 mai 2016

[Divers] Il y a un an #13

Il y a un an, je me lançais dans les milkshakes, je relookais ma serre chinée en serre à piment et je réalisais un collier Claudine pour Cathy.


Le papillon voyageur passait par le pays des merveilles et je trouvais comment upcycler un verre ébréché.


Il y a un an, la saison des vide greniers commençait, je fabriquais un bracelet Tea Time et je partageais avec vous mes conseils brico-déco.

jeudi 5 mai 2016

[Voyage] Week end entre filles à Lisbonne

Vendredi 1er avril, mes copines et moi même nous sommes retrouvées à l'aéroport pour partir en week end à Lisbonne. Un week end entre filles, pour faire une coupure dans notre routine, mais aussi pour fêter l'année de nos 30 ans et accessoirement la première partie de mon EVJF. Aucune de nous ne connaissions la ville, mais nos proches nous en avaient dit que du bien. Et puis surtout, nous pouvions faire beaucoup de chose à pied et pour un week end, c'est primordial de ne pas perdre de temps en transport. Nous avons donc décollé pour deux heures de vol, arrivée prévu 22h30.


Après un petit trajet en métro, nous sommes arrivées en bas du quartier d'Alfama. En effet, le très chouette appartement que nous avions choisi était situé dans le vieux quartier, à deux pas du château. Une situation idéale et pleine de charme, mais qui nécessitait de subir la montée de très nombreuses marches. Le tout, en pleine nuit, avec les valises. Autant dire qu'on a commencé à apprécier la sublime vue que le lendemain matin. Mais quelle vue!

Le matin, nous nous sommes dirigées vers Campo de Santa Clara, où tient place, le week end, Feira da Ladra, une immense brocante. Oui, même en vacances, je fais les brocantes. Le soleil était au rendez vous, nous avons pu flâner dans les allées, admirer, s'étonner, acheter, écouter du fado ou des groupes de musique, tout en admirant une vue sur le Panteão Nacional et le Tage.


Nous avons profiter du soleil pour manger un morceau, nous avons pris des sandwichs au Focaccia in Giro, que nous avons dégusté au soleil, dans le parc, entourées par le spectacle de la brocante, dans une ambiance bon enfant des plus agréables. Nous nous sommes régalées, pour ma part: une focaccia houmous, aubergine et épinard, accompagnée d'une boisson citron basilic. Un délice!


Nous avons ensuite commencé notre montée vers les hauteurs du quartier, avec un premier arrêt au Miradouro Sophia de Mello Breyner Andresen puis Miradouro da Senhora do Monte. Ça grimpe bien, on a pu musclé nos fessiers, et on a donc repris notre souffle en admirant la vue sur la ville, toujours sous le soleil. Nous sommes ensuite redescendu vers le château Saint Georges, en se perdant dans les ruelles, s'arrêtant tous les deux mètres pour prendre en photo une œuvre de street art, une façade en azulejos, ou une vue sur la ville. Lisbonne réussie parfaitement à marier le charme de l'ancien et les œuvres contemporaines de street art.


L'entrée du château étant payante et blindée de monde, on a préféré profiter du charme des ruelles alentours. Le soleil tapant fort, nous avons craqué pour une glace à la Gelataria Portuguesa, juste à côté du château. De très bonnes glaces à prix raisonnable. Du soleil, des glaces et des copines, le meilleur programme pour des vacances!

Nous avons descendu jusqu'à la place du commerce, toujours en flânant dans les ruelles. Puis nous sommes remontées jusqu'à l'ascenseur Santa Justa. Là, les jambes un peu lourdes de notre journée de marche, le temps changeant, nous sommes remontées à l'appartement, pour un apéro bien mérité avant de décider du menu du soir. Nous avons opté pour le restaurant végétalien Princesa do Castelo à deux pas de l'appart.


Le lendemain, sous un ciel un peu couvert, direction les quartiers de Rossio et Baixa pour voir l'ascenseur d'en haut, cette fois ci. Et oui, sans payer, on le voit d'en bas puis d'en haut et on fait pas la queue des lustres! Puis, on se met en route pour Belem en prenant le train à Cais do Sodre.

Déjeuner en terrasse, dans un restaurant ma foi, très touristique, que je ne conseillerais pas plus qu'un autre, cependant, nous avions le soleil (revenu le temps du repas) et surtout, nous avons découvert le meilleur spot pour chat de Belem! En effet, les propriétaires de ce félin chanceux, lui ont installé un petit coin rien qu'à lui, avec parasol, gamelle et petit tapis.  La vraie vie de Pachat!


Après un petit passage sur un marché au Jardin Alfonso de Albuquerque où se mêlait brocante et artisans, on a fait notre balade au bord de l'eau jusqu'à la tour de Belem, en passant par le monument Padrão dos Descobrimentos. Passage obligé pour acheter des pasteis de nata. Oui, elles sont délicieuses, rien à voir avec ce que l'on peut manger chez nous, malgré la foule de touristes, je conseille de prendre son mal en patience, ça vaut le coup. L'après midi touche à sa fin, nous voila déjà obligées de repartir vers l'appartement, pour reprendre nos affaires et rentrer à la maison.

Nous avons passé un super week end! C'était la première fois que nous partions si loin pour seulement deux jours, et je dois dire que j'avais un peu peur de manquer de temps, d'avoir l'impression de courir sans cesse et donc de ne pas vraiment profiter. Mais la taille de cette ville pleine de charme se prête parfaitement à ce type de séjour. On a vu plein de choses, on a tout de même pris le temps de profiter et on est même rentrées avec l'impression d'avoir passé une semaine de vacances. Il est certain que l'on recommencera!
http://www.hellocoton.fr/mapage/pin-k-up