mardi 25 avril 2017

[Déco] Réutiliser sa déco de mariage #3

Depuis un an, je vis avec plusieurs souvenirs de notre mariage, des éléments de décoration sont disséminés partout dans l'appartement. Nous voulions un mariage très DIY, faire beaucoup de chose par nous même. Du coup, une fois le mariage célébré, il est assez difficile de se séparer de cette décoration dans laquelle nous avons mis autant de temps et de cœur. Il y a notamment ce cake topper fanions qui fait depuis partie de notre décor du quotidien.

Pour réaliser ce cake topper fanions, c'est pas compliqué. Je me suis fait un patron triangulaire dans un morceau de carton. Dans des chutes de tissus, j'ai tracé des losanges. J'ai mis du vernis colle sur les contours des losanges. Une fois secs, j'ai découpé les losanges. Sur une ficelle, j'ai collé les losanges sur eux même pour faire des fanions. Pour être sûre que ça tienne bien, j'ai cousu les triangles. La ficelle, je l'ai ensuite collé, au pistolet à colle chaude, sur deux piques à brochette. Mon cake topper fanions était prêt! J'ai aussi fait des petits fanions que j'ai collé sur des pics apéritifs pour les mettre sur différents mets du buffet.

J'ai adoré faire des cakes toppers, c'est tout simple, on peut faire beaucoup de chose avec rien. C'est un exercice très inspirant. Ainsi, une fois le gâteau mangé et la fête terminée, j'ai voulu garder ce souvenir. Je l'ai donc planté dans le pot d'une de mes aloé vera, accompagné par mon dino paillette. Ils étaient fait pour être ensemble!

http://www.hellocoton.fr/mapage/pin-k-up

mardi 18 avril 2017

[Divers] Morceaux de vie #62

La semaine dernière, nous sommes partis trois jours à Amsterdam. Un petit week-end en amoureux pour fêter notre première année de mariage.

Nous étions logés dans un ravissant airb'n'b très amstellodamois, avec un intérieur de style scandinave et d'immenses fenêtres.

Je me suis ramené des petits souvenirs, l'incontournable maison de brique bordant les canaux, une boite contenant des milliers de graines du jardin botanique (pour notre futur jardin). Et un achat qui n'est pas vraiment un souvenir, une ampoule façon Edison avec filament, pour la déco.

lundi 10 avril 2017

Les étranges phénomènes de la recherche immobilière

Voilà maintenant huit mois, que mon mari et moi cherchons notre petit nid douillet, notre petite maison, notre premier achat immobilier. Cela est plutôt chronophage, car tous les jours, je traine sur les sites d'annonces, je check plusieurs fois par jour ma boite mail pour voir une éventuelle alerte. Nous avons fait dix visites, sans succès.

Alors oui, nous sommes, comment dire, chiants, très chiants! Nous avons un secteur extrêmement limité et un style de maison bien précis: nous voulons une maison ancienne! Nous voulons du parquet qui craque, des moulures, de belles hauteurs sous plafond, du charme. Depuis huit mois que nous cherchons, nous avons dû faire face à plusieurs phénomènes immobiliers bien étranges! Aujourd'hui, j'ai eu envie de partager avec vous ces déboires, histoire de voir, si nous étions les seuls à les rencontrer.



L'ascenseur émotionnel 
Ce symptôme consiste à se faire des films incroyables sur une simple annonce et trois photos mal éclairées. Se dire que c'est bon, c'est la bonne et attendre impatiemment le rendez vous avec l'agence. Pour finalement, découvrir des énormes auréoles d'humidité dans chacune des chambres, s'entendre dire qu'il y a pour 50.000€ de travaux pour la toiture ("ah quoi, je vous l'avais pas dit au téléphone?") ou encore découvrir que le voisin direct est un énorme entrepôt.


Les agences fantômes
Vous les connaissez ces agences immobilières que vous appelez et qui vous disent qu'elles vont vous rappeler. Un jour, deux jours, une semaine passe. Vous vous aventurez alors à rappeler, puisque l'annonce est toujours en ligne voire même remise en ligne pour revenir en première page. On vous redit qu'on va vous rappeler. C'était il y a trois mois. Vous attendez toujours cet appel ... et l'annonce est toujours en ligne.



 La jalousie immobilière
Quand vous galérez pour trouvez votre maison, lorsqu'il n'y a pas de nouvelles annonces depuis des semaines, vous n'aimez jamais entendre qu'un proche ou même un inconnu, un ami d'ami, a acheté après quelques semaines de recherche et en à peine 2 ou 3 visites. Et sinon, c'est quand mon tour?


L'urbex immobilier
Il y a des vendeurs qui n'ont apparemment jamais vu Maison à Vendre et jamais entendu le conseil de Stéphane Plaza "DÉSENCOMBREZ!" . Pire, nous avons visité une maison qui avait été squatté et dont les occupants venaient d'être délogés. Nous n'avions, bien sur, pas été prévenu avant la visite. Cela nous a été glissé comme ça avant d'ouvrir la porte de la maison, juste avant qu'on nous explique qu'il n'y avait pas d’électricité. Nous avons donc fait une visite à la lumière de nos portables, en devant marcher sur les affaires de l'ancien propriétaire qui jonchait entièrement le sol. 



Le syndrome Louis la brocante
C'est un syndrome assez courant chez les chineuses je pense: lorsque dans une visite vous aimeriez pouvoir dire "Votre maison est absolument invendable, par contre, ce petit fauteuil crapaud couleur bleu pétrole, vous me le feriez à combien?". Ma passion pour les vieux intérieurs me poussent aussi vers les annonces de maisons "à rafraichir" ou "à fort potentiel", comprendre "ya graaaaaave des travaux! Comptez deux à trois ans d'embrouilles de couple sur fond de travaux interminables". Mais je n'y peux rien, une annonce avec des photos de vieilles tapisseries fleuries ou de cuisine en formica et je craque!


Les maisons "Il faut que je vous explique" 
C'est une phrase qui n'annonce jamais rien de bon. Il faut que je vous explique, c'est une maison en copropriété mais pas tout le terrain. Il faut que je vous explique, c'est une succession de 12 héritiers. Il faut que je vous explique, c'est une maison dont les derniers travaux datent de 1942, il n'y a même pas de tout à l'égout. (Toutes ses anecdotes sont vraies). Lorsqu'on entend cette phrase, on sait qu'il n'y aura pas de visite et qu'on peut rayer l'annonce de sa liste.



Le super pouvoir de Projection Woman
Il parait que 80% des acheteurs n'arrivent pas à se projeter. Moi, je fais partie des 20% qui y arrivent. J'ai même un secret, je suis Projection Woman! La femme qui arrive peut être un peu trop à se projeter. Vous visualisez la maison Urbex que nous avions visité à la lumière de nos portables? Je me suis entendu dire "Tu vois, si on casse le mur entre la pièce au matelas souillé et la pièce avec le meuble renversé, ça ferait une bonne taille pour une pièce à vivre". Heureusement, mon mari me rappelle à la réalité!


 La quête perdue du coup de cœur
Et malgré tous ces déboires, y croire encore. On espère toujours vivre ce moment spécial, ce fameux "coup de cœur". Ouvrir la porte et se dire que c'est celle ci et aucune autre. J'ai, autour de moi, plutôt des gens qui ont fait des achats immobiliers raisonnables, des compromis. Je n'arrive pas à m'y résoudre. Je veux toujours croire à la magie du coup de cœur, à ma licorne immobilière!

jeudi 6 avril 2017

[Inspi] Mes coups de coeur de Mars

L'instable mois de Mars s'est achevé, on profite du retour du soleil, on fait rentrer le printemps dans nos intérieurs grâce à mes abonnées Hellocoton, que les beaux jours ont inspirés.


On accroche des cristaux sur son frigo avec Manayiin // On fait pousser des fleurs sur ses sachets de thé grâce à Freaky Family // On admire le portrait de Frida par Miss Pakotill // On dévore des yeux le Cheshire cake de Don't mess with the rabbit // On crée une console avec le tuto de I do it myself  // On relooke ses chaises à la bombe avec L'usine à bulle.

On visite le joli salon en bleu et jaune de Petite chérie // On fait pousser des petits cactus avec La souris aux petits doigts //  On crée un sac tissage comme Nelly Glassmann // On customise son paillasson avec The Bright Side // On ne se découvre pas d'un fil avec la couverture XXL d'un atelier au fond des bois // On brode la pluie et le beau temps avec le tambour pompons de Little Prince.

lundi 3 avril 2017

[Divers] Morceaux de vie #61

Enfin! Premier vide grenier de l'année! Bon, un peu déçue, puisque j'ai failli repartir les mains vides. Heureusement, j'ai dégoté ces deux patères in extremis. 

Ce week end j'ai cousu des petites pochettes pour faire une surprise chocolatée à mes chouettes collègues.

Détail du jardin de mes parents. En ce moment, je n'ai pas beaucoup de temps pour moi, pour créer, pour poster. Entre le boulot et notre recherche immobilière, je n'arrive pas à trouver mon rythme avec le blog. J'espère que cela viendra. Mais je ne vous oublis pas!